Le 8 mars 2017, le Conseil National Supérieur du Numérique (CNNum) a rendu ses recommandations concernant la transformation numérique des PMEs.

Nous décryptons pour vous les 5 axes essentiels présentés dans le rapport.

 

Un constat alarmant : en 2015, seulement 15,8 % des PMEs françaises vendaient en ligne, ce qui place la France à la 13ème place de l’UE, derrière la Lituanie et la Croatie !

En mars 2016, 4 ministres (économie, industrie & numérique, commerce extérieur, commerce artisanat consommation & ESS) ont diligenté le CNNum pour élaborer des propositions destinées à dynamiser la croissance des PME grâce au digital. Le rapport du CNum présente 5 axes forts qui ont pour objectif de dynamiser la digitalisation des entreprises, de manière prioritaire sur la dimension de la vente, mais indirectement de manière beaucoup plus globale.

1 – Créer un réseau d’accompagnants

 

Du fait de l’implantation sur le territoire et des différentes tailles, le réseau d’accompagnateurs doit être densifié et rapproché des PME. Sensibiliser, conseiller (de la stratégie aux choix opérationnels), former : telles sont les missions des accompagnateurs de proximité. Pour les plus petites, de nouvelles formes d’accompagnement mutualisées doivent être trouvées afin de s’adapter aux possibilités de ces dernières et permettre aux plus petites structures de bénéficier d’atouts dignes des plus grands.

2 – Une plateforme pour orienter

 

Afin d’aider l’orientation des PMEs vers les partenaires adéquats, une plateforme sera mise à disposition. Celle-ci permettra l’autodiagnostic des entreprises et la mise en relation avec les partenaires pertinents et dispositifs adaptés (par exemple de financement) en fonction des besoins et de la localisation géographique. La plateforme a aussi pour but d’homogénéiser et de rendre transparentes les offres dans le domaine, notamment au travers de référentiels de prix, d’informations juridiques, de fiches pratiques.

3 – Soutenir l’internationalisation

 

Le numérique permet aux entreprise d’accéder plus facilement aux marchés internationaux… mais peu en profitent efficacement aujourd’hui. Un dispositif global regroupant accompagnement et financement sera prévu afin de d’aider les entreprises dans cet axe – à l’heure ou seulement 5% des PMEs ont développé une démarche d’e-export.

4 – Développer une aide financière régionale

 

L’accès aux dispositifs de financement de l’immatériel, notamment pour les petites sommes, doit être simplifié. Un axe prioritaire sera donné à la vente en ligne et plus globalement à l’utilisation du numérique dans les processus de vente (commerce connecté). L’objectif est de permettre aux entreprises de disposer de chèques numériques, et de bénéficier des « ICT Vouchers » mis en place par la communauté européenne.

5 – Former à la digitalisation de la stratégie

 

Les compétences stratégiques sont essentielles pour faire les choix pertinents et pérennes pour que les PME accroissent leur création de valeurs. Des réflexions sont menées pour qu’elles puissent avoir accès à ces compétences de manières plus facile, notamment au travers de mutualisation (de formations, de ressources), une proximité accrue pour répondre aux enjeux spécifiques (notamment le manque de temps des dirigeants) et un suivi dans la durée des actions de formations pour que les bénéficiaires en tirent pleinement les bénéfices.

L’analyse de DOOXY

 

Le rapport du CNNum va dans le sens de nos convictions et de la réalité du terrain que nous constatons chaque jour avec nos clients. Les dispositifs permettront aux dirigeants notamment:

  • D’avoir une approche stratégique adaptée, permettant de répondre de manière pragmatique aux questions « Pourquoi » avoir un recours accru au numérique et « Comment », en parfait alignement avec chaque stratégie d’entreprise.
  • D’avoir recours à des prestataires en y voyant clair sur une offre qui aujourd’hui ressemble à une jungle, en étant aiguillé
  • De promouvoir l’hyperproximité entre les PMEs et les acteurs de l’écosystème en développant aussi les offres de conseil adaptées
  • De permettre des accès facilités aux financements notamment d’actions plus ciblées mais dans la durée

Notre offre mêlant conseil et formation s’inscrit parfaitement dans cette dynamique, n’hésitez pas à nous contacter pour un diagnostic personnalisé.