En ce 14 novembre, journée mondiale de lutte contre le diabète, nous avons souhaité faire un zoom sur les innovations digitales au service du dépistage et de la meilleure gestion de la maladie par les patients. Vous connaissez l’importance de l’identification d’un usage dans les innovations numériques. Le secteur de la santé est un des secteur où le potentiel est le plus marqué, et loin des gadgets qui nous viennent en tête nous souhaitons mettre en avant des produits ou des axes de recherche particulièrement prometteurs.

Comment mieux dépister le diabète ?

Les symptômes du diabète sont parfois silencieux, et lorsque les patients se rendent compte de leur maladie, des dégâts importants sur les organes peuvent avoir déjà eu lieu.

La sueur pour détecter le diabète

Les chercheurs de l’université de Stanford et de Berkeley en Californie on récemment mis au point un bracelet, capable d’analyser le taux de glucose à partir de la sueur. Cette innovation permettra, une fois intégrée à des objets grand public, de détecter le diabète au travers d’usages quotidiens d’une smartwatch.

L’intelligence artificielle au service de la détection de rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique est une grave affection des yeux qui touche 50% des diabétiques de type 2. IBM a publié en avril une étude montrant que les technologies de « Deep Learning » (apprentissage profond, technologie basée sur les réseaux de neurones) permettaient de réduire de manière drastique la proportion de personnes affectées grâce à un meilleur diagnostic.

 

Mieux gérer la maladie

En juin, Apple a annoncé la compatibilité de l’Apple Watch avec un lecteur de glucose. Un pas de plus vers une surveillance plus aisée par les patients.

Différentes innovations digitales existent pour contrôler l’insuline sans avoir recours à la piqûre.

Ces dispositifs sont constitués d’un capteur qui, à l’aide d’un petit filament mesure le taux de glucose à la surface de la peau (liquide interstitiel). Ce capteur peut soit être scanné par le smartphone du patient, soit connecté à la pompe à insuline qui va d’elle même automatiquement réguler le taux de glucose. Cette innovation utilisant le potentiel de l’internet des objets est particulièrement intéressante pour les enfants qui ont plus de mal que les adultes à suivre rigoureusement les démarches de surveillance et de traitement.

Des chercheurs du MIT seraient même en train d’inventer un tatouage qui changerait de couleur en fonction du taux de glucose. Mais ça c’est pas encore pour demain !